Bienvenue sur la plateforme Réseaucitoyen des Gilets Jaunes

Cette plateforme est mise à la disposition du mouvement pour débattre, échanger, voter, ...

 

Sign up Login

Bienvenue sur la plateforme Réseaucitoyen pour le mouvement des Gilets Jaunes

Basée sur un code ouvert, elle est conçue et mise à disposition pour que chacun.ne puisse débattre, échanger, voter, s'organiser, ...

Se connecter Créér son compte
  • Sylvie posted

    Assemblée de femmes Gilets Jaunes
    à Besseges le Jeudi 7 Février 2019
    RV Place du marché à midi.
    Suivi de Pique nique et réunion sous la yourte (à 800mètres, chez Sylvie)
    Inscriptions, covoiturage. 0656770287. yurtao@yahoo.fr.

  • Dans une forêt du sud de la France , depuis 17 ans , se cherche une autonomie, une liberté, un autre chemin , nourrit d'hier, pour aller vers demain. Aujourd'hui des jeunes rejoignent en nombre ce rêve  et cette lutte. Cette lettre leur est adressée.

    “Companeros, companeras,
    Oh oui je commence cette missive à la manière des zapatistes. Oh oui. Car c'est de lutte dont je veux vous parler ; de lutte, de rêve, de vie en fin de compte. Car que peut être une vie qui ne sache ni lutter ni rêver ? Cela ne serait plus une vie mais son contraire : une résignation.
    Cette conscience m'est venue bien jeune mais il lui fallu du temps pour trouver un chemin qui vaille la peine d'être arpenté. L'agenda de nos destinées a ses mystères qui ne prennent leur sens que bien longtemps après, à froid, lorsque nous jetons un regard bref par dessus notre épaule gauche ; un regard bref à notre mort qui nous accompagne et éclaire le chemin sous nos pas.
    Lutter et rêver. Avant que la terre d'ici ne m'invite à lutter et à rêver pour et avec elle, il m'a fallu faire mes preuves. Apprendre. Apprendre à lutter bien sur, mais jamais pour soi, ce soi encombrant et exigeant qui devient si facilement un nouveau dieu, un veau d'or devant lequel notre dignité se met à genoux.
    Non, il faut apprendre à lutter pour ce rêve, ce rêve d'enfant destiné à être partagé par tous. Oui, apprendre à lutter avec, pour et par dignité. Donc au service. Au service de l'autre, l’éternel étranger à ma solitude nécessaire. Au service du rêve d'un monde sans tout ce gâchis,  cette misère, ces pleurs et ces massacres.
    Lutter donc contre soi-même. Contre mes propres indignités, contre tout ce dans quoi j'ai grandi, qui m'a formé, fabriqué, formaté. Lutter contre soi-même. Comment trouver meilleur ennemi ?
    Enfin donc il a fallu apprendre. Faire ses preuves. Réaliser de toutes petites choses avant que cette terre, ce lieu, cet espace bien défini ne m'invite à me mettre à son service, à réaliser de grandes choses ici même, petitement, modestement, d'une manière bien invisible à ceux qui ne savent ou ne veulent pas voir. Et tant mieux.
    Aujourd'hui j'écris cette missive car déjà je vois le chemin qui nous a amené là. En ce jour où vous êtes là, companeros, companeras. En ce jour où, ici, dans un espace bien délimité, dans un lieu précis, le capitalisme et son gâchis, ses misères, ses pleurs et ses massacres sont en passe d'être vaincus.
    Mais il y a encore du chemin à parcourir. Il vous faut vous saisir de vos rêves, des vos révoltes, de vos doutes et en faire des armes pour combattre, des outils pour construire.
    Vous êtes là et sans doute réside dans ce simple constat ma plus grande fierté. Car je vous vois, frères et sœurs. Je vous vois partager, œuvrer et rire. Je vous vois saluer notre terre et monter des barricades. Je vous vois et je sais que le chemin sera long, pour avec nos armes, avec nos outils, avec nos rêves et notre dignité, ne jamais baisser les bras.
    Il ya tant de poussière à secouer en ce monde que nos vies n'y suffiront sans doute pas. Mais mes amis, mes frères, mes sœurs, il ne faut pas baisser les bras. Il est beau de mourir en se battant pour la vie.

    Companeros, companeras, il faut s'organiser. Car c'est comme ça que cela marche. Et je parle avant tout pour moi. Parce que ce n'est pas mon naturel de m'organiser. Je sais me battre, réagir, lutter, hurler, mais m'organiser c'est pas simple. Je veux bien dire s'organiser. Pas nécessairement planifier, surtout pas projeter, juste s'organiser.
    Car je trépigne, je boue, je rage. Cela fait combien de temps que cette idée d'oliveraie collective, de production autonome, bref que cette idée de se débarrasser du capitalisme a germée ? Certes le désir est audacieux,certes le chantier est colossal, le travail titanesque. Mais cela n'est pas une surprise, on le savait. Et nous savons aussi qu'il s'agit d’œuvrer à long terme. Mais je trépigne, je l'avoue. Et je vois bien le désir en nous tous. Je vois l'intelligence de ce désir en nous, c'est à dire la réflexion et la tendresse mélangée, le savoir-vivre et le pouvoir-manger enfin réconciliés. Mais je trépigne. Cela ne fait guère que commencer. Et je vois le vent se lever, je vois la tempête arriver.
    Combien d'années encore, compagnons, mes frères et sœurs, avant que nous ne puissions nourrir de notre ouvrage les affamés du vent, les naufragés de la tempête, combien d'années ?
    S'organiser. Car eux, là-haut, savent bien s'organiser. Ils s'organisent pour nous duper, nous spolier, nous affamer. Oh, pas de complot là dessous, non, ils partagent juste le même regard, un regard de charognards. Et ils sont organisés.
    Et la mer s'emplit des corps des noyés du vents, des victimes de la tempête. Et les routes s 'emplissent d'affamés de vents, de semeurs d'autres tempêtes. Et il nous faudra les nourrir. Car ils sont là. Et la nourriture se partage entre tous. Les nourrir, ou avec eux mourir. Ou encore, d'ici là, s'organiser.
    Vivre pour mourir, mourir pour vivre.
    miaou

    -- 
    Eric Derrien
    Champval 07460 St Paul le Jeune
    0608872253

  • John Gilet created a topic

    Salut à toutes et tous,

     

    Suite à cet appel à la collectivisation, des solutions ont été proposées lors des dernières assemblées populaires :

     

    -Collectivisation d'un four et du savoir faire boulanger, tous les vendredis.

    (contact : barry@riseup.net )

    Collectivisation des terres:

    -A Molières sur Cèze, un gilet jaune nous cèderait à titre gratuit un terrain de 4500 m2 où il y a une source.

    -A Saint Jean de Valériscle, proposition d'un terrain avec source en bail emphytéotique.

    -A Saint Brès, proposition pour se réunir d'un terrain avec deux mazets.

    -Sur la commune de Rousson, une camarade propose du chêne vert à venir couper gratuitement, à prix libre.

    -Lieu déjà en fonction à Saint Paul le Jeune, les Ateliers Autonomes Populaires, ont un maraichage, du bois, des fruitiers et des oliveraies, lieu de répétition pour le théâtre et pleins pleins d'idées et de projets toujours en mouvement.

     

    Pour ce qui est des terres cédées ou en bail emphytéotique, un groupe de travail est sur la création d'une association collégiale.

     

    Nous continuons ainsi notre appel et désirons qu'il puisse s'étendre à d'autres domaines, d'autres champs de compétences et d'horizons aussi variés que différents.

     

    Soyons créatifs et inventifs sans aucune limite car nous avons beaucoup à partager et à mettre en commun par exemple avec des bâtis, des terres, du matériel, des compétences, des savoirs faire.

    Disponibles, inutilisées, à l'abandon ou bien non-exploitées ces ressources une fois partagées et mises en commun peuvent nous permettre de nous auto-organiser, de nous auto-suffire et de proposer des solutions concrètes, hors d'un système marchand qui permet l'accaparement des biens et l'accumulation des richesses par les plus puissants.

     

    La terre n'appartient à personne et les fruits sont à tous !

    Ainsi par solidarité nous pouvons répondre à l'urgence sanitaire et sociale et gagner en autonomie.

  • 16 numero


    un peut de soutien ça fait du bien

  • gilles Hejon

    Voici un site qui milite depuis des années pour l'arret de l'utilisation des armes dites non léthales, dennonce les violences d'état commises par sa police et recense les victimes assassinées et mutilées.
    Site d'information complet tant au niveau juridique que technique et résistant!

    https://desarmons.net/

  • gilles Hejon created an event

    Forêt de Saint Paul Saint Paul le Jeune, 07460, France

    "La terre n'est à personne et ses fruits sont à tous"

    Voici la proposition faite par ce collectif que nous désirons rencontrer afin de pouvoir tisser les liens qui nous permettrons de mutualiser des terres, du bois, des pommiers et oliviers qui se trouvent dans ce lieu.

    Plusieurs experiences de collectivisation ont étés menées dans cet endroit situé à Saint paul le jeune et ses habitants nous invitent à partager leur terre et savoir faire.

    Nous vous donnons donc RDV ce mercredi 30 afin que nous décidions esemble comment partager les futurs fruits de notre solidarité.

    RDV mercredi à 11h au rond point des Mages pour un covoiturage, nous vous proposons de partager un repas à midi dans le lieu (Saint paul le jeune) avec ce que vous pouvez apporter.

    Présence
  • Nous relayons l'appel de la première assemblée des assemblées qui s 'est tenu à Commercy ce wek-end.

    Un cammarade a pu prendre part au discussions et groupes de reflexions et pourra nous établir une synthèse de ce qu'il s'y est passé.

  • gilles Hejon created an event

    Rond point des Mages Les Mages, 30960, France

    Bonjour,

    Ce post pour annoncer des fournées de pain au levain (farine bio T80) tous les vendredis.

    Nous sommes 3 boulangers (autodidactes) qui désirent partager leur passion et leur savoir faire du pain traditionnel à l'ancienne de l'ancien.

    Nous organisons tous les vendredis des fournées à partir de 9h, comptez jusqu'a 16h30 pour la préparation de la pate, le faconnage, le petrissage et l'enfournage.

    Nous vendons ce pain à prix libre sur commande et nous pouvons le livrer sur le rond point des Mages à partir de 18h le soir.

    Si vous desirez participer à cet atelier merci de me laisser vos coordonnées.

    Présence
  • gilles Hejon created an event

    Place du marché Besseges, 30160, France

    BONJOUR A TOUTES ET TOUS,

     

    RDV TOUS LES JEUDIS POUR UNE ASSEMBLEE POPULAIRE SUR LA PLACE DU MARCHE A BESSEGES.

     

    Venez avec vos sourrires , vos envies, votre rage et vos désirs partager et échanger notre présent pour notre avenir.

    Assemblée
  • gilles Hejon created an event

    Esplanade de Saint Ambroix Saint Ambroix, 30227, France

    Bonjour à toutes et tous,

     

    RDV TOUS LES MARDI A 11H SUR L'ESPLANADE DE SAINT AMBROIX POUR UNE ASSEMBLEE POPULAIRE.

    Venez avec vos envies, vos sourrires, votre rage, vos désirs partager et échanger notre présent pour notre avenir.

    Assemblée
  • gilles Hejon

    APPEL DES GILETS JAUNES À CRÉER DES MAISONS DU PEUPLE PARTOUT !

    Appel des gilets jaunes de Saint-Nazaire, de XX, liste à compléter.... depuis l'Assemblée des assemblées à Commercy,

    Aux gilets jaunes partout en France, aux groupes et rond-points locaux, aux assemblées locales ou départementales, aux familles et aux bandes de potes qui enfilent les gilets le week-end, et à toutes celles et ceux qui n'ont pas encore le gilet mais qui ont la rage au ventre.

    Cela fait maintenant plus de deux mois que nous nous sommes soulevé-e-s contre la dictature du pouvoir de l'argent sur nos vies. Deux mois que nous sommes sur les ronds-points, dans les rues, dans des assemblées, à bloquer l’économie pour défendre notre droit à vivre et retrouver notre dignité. Les médias n'osent même plus dire que le mouvement s'essouffle : nous nous sommes installés !

    Maintenant, il nous faut définitivement enraciner notre mouvement. Il nous faut le doter de lieux de vie et d'organisation durables. Nous devons construire des bases arrières pour continuer d’alimenter le rapport de force que nous avons engagé contre ceux qui mènent nos vies et la planète à la ruine. C'est pourquoi, nous, gilets jaunes de la Maison du Peuple de Saint-Nazaire, de XX, liste à compléter...... réunis à Commercy les 26 et 27 janvier pour la première Assemblée des assemblées des gilets jaunes appelons tous les groupes de gilets jaunes à se doter de Maisons du Peuple partout en France !

    Nous devons mener une lutte de longue haleine et pour cela nous devons tenir des positions solides. Nous sentons bien que les enjeux historiques de notre lutte sont gigantesques, en France et partout dans le monde où l’on regarde les gilets jaunes. Les pouvoirs de l'argent que nous affrontons sont puissants, déterminés à ne rien lâcher, quitte à employer la force brute. Les morts, les centaines de mutilé-e-s, de blessé-e-s, ainsi que les milliers de condamnations judiciaires sont là pour nous le rappeler.

    En plus de la répression des manifestations le gouvernement cherche à saper nos positions locales. Depuis la mi-décembre, il a ordonné l'évacuation de la plupart ronds-points occupés. Dans de nombreux endroits les gilets jaunes reconstruisent leurs cabanes à chaque destruction, dans des endroits parfois excentrés et peu visibles, dans d'autres la désorganisation persiste car les rond-points ne peuvent pas être réoccupés. Nous devons donc lutter et nous organiser dans des conditions rudes, dans le froid de l'hiver, ou dans des salles prêtées ponctuellement au bon vouloir de telle ou telle mairie.

    Les Maisons du Peuple que nous tenons, ou que nous souhaitons ouvrir, permettent de dépasser cette limite. Ce sont des lieux de vie, de solidarité, où la chaleur du collectif nous fait sentir qu’on n’est plus seuls, où l’on apprend à s’écouter et s’accepter dans nos différences, et dont on ne pourrait plus se passer. Et même si certains de ces lieux sont menacés d'expulsion, quoi qu'il arrive, nous en trouverons d'autres. Une Maison du Peuple n'est pas qu'un bâtiment, elle se déplace avec nous !

    Certains bâtiments nous sont prêtés par des sympathisants, d'autres sont occupés. Ces occupations, même considérées illégales par l'État, représentent pour nous des réquisitions citoyennes parfaitement légitimes de bâtiments laissés vides. Par leurs dimensions sociales, ces lieux permettent justement de palier aux manquements de l'État. Ils permettent aussi de s’organiser pour mieux tenir, ou reprendre, les ronds-points et autres endroits stratégiques.

    En 1789, le peuple insurgé se retrouvait dans des clubs et des cafés ; au début du XXème siècle, les ouvriers renforçaient leur solidarité dans les bourses du travail ; en 1936 et en 1968 les usines en grève étaient le cœur de la lutte. Nos Maisons du Peuple s'inscrivent directement dans cette continuité.

    Alors réapproprions-nous des bâtiments vides, cherchons des personnes qui pourraient nous en prêter, ou cotisons-nous, si nous le pouvons, pour en louer. Profitons de ces murs pour organiser des actions, accueillir de nouvelles personnes, nous reposer, venir en aide à celles et ceux qui sont en galère, mieux nous coordonner, etc. Il nous faut poursuivre ce qui se passe déjà un peu partout mais qui menace d’être disloqué si nous ne trouvons pas d'espaces durables. Reprenons le pouvoir grâce aux Maisons du Peuple !

    Par cet appel, nous souhaitons aussi mettre à disposition nos conseils et nos savoir-faire à des groupes ou personnes qui se sentent orphelin-e-s de leurs ronds-points et souhaiteraient ouvrir des Maisons du Peuple. Nous souhaitons mieux relier, visibiliser et fédérer les Maisons du Peuple existantes ou en projet. Comme d’autres gilets jaunes partout dans le pays, nous voulons construire des bases matérielles capable de s’opposer durablement à un État de plus en plus répressif et autoritaire.

    Vive les gilets jaunes ! Vive les Maisons du Peuple ! Que la lutte soit longue !

    Contacts (pour demande de conseils, d’informations, pour signaler ce qui se passe par chez vous dans votre Maison du Peuple, pour rejoindre l’initiative) : maisonsdupeuplepartout@riseup.net

  • gilles Hejon

    Info assemblee des assemblees a commercy.
    Nous gilets jaunes de ceze et au et auzonnet donnons la possibilite a 16 de participer aux decisions concernant les assemblees qui se tiendront a commercy et pouvoir ainsi nous restituer les informations a diffuser et partager. Force et courage a toutes et tous.

  • Sylvie posted

    PS: 22 personnes à cette réunion, dont 4 femmes, puis trois, puis deux... Maintenant, l'idée c'est de faire un groupe de femmes gilets jaunes autour de Saint-Ambroix, comme un peu partout, contre la violence !

  • Sylvie posted

    Trop d'attaques personnelles, trop de violences, pas de respect des temps de parole, impossible de tenir une assemblée qui ne soit pas sabotée. Défections inévitables dans ce contexte.

  • 16 numero

    Appel de « Gilets Jaunes » de l’Est Parisien

  • Sylvie posted

    Bonsoir, on a eu une réunion de GJ Samedi à Clairac, avec tours de paroles. Il a été décidé la création de deux groupes de travail, un sur les revendications nationales, l'autre sur les revendications locales. Les personnes présentes ont commencé à se partager entre ces deux thèmes. Nous nous retrouverons donc Mardi à Clairac pour une Assemblée Générale à 15h afin de discuter des modalités de ces deux groupes de travail, moyens, buts, coordination, lieu, méthodes etc... Faites passer l'info, à bientôt, Sylvie.