Clairac

Groupe local 4 membres
  • Thierry posted in Clairac

    Personne pourra dire que l'on a pas fait un effort !

  • Thierry posted in Clairac

    bonjour à tou.te.s,

    Jeudi dernier, j'ai souhaité prendre la température concernant l'organisation de débats aux niveau local auprès des GJ présents sur le marché de Bésseges et il en est ressorti une forme d'unanimité ou du moins de consensus sur la validité de cette proposition.

    En effet, je suit persuadé que le mouvement, même si la fréquentation des rond points et autres permanences GJ comme à Clairac est en baisse, ne s'essouffle pas, mais commence à prendre d'autres formes. Outre la pression qu'il induit sur le gouvernement pour l'obliger à faire "bouger les lignes", son principal apport à l'amélioration de nos conditions de vie et à l'évolution, O combien nécessaire, de nos sociétés, me semble être la réintroduction, la réinvention et la libération de la parole.

    Souvenons nous de la situation sociale et politique du pays, il y a encore quelques mois, basée sur la résignation, l'atomisation, l'individualisme et la solitude de beaucoup. Ce coup de pied dans la fourmilière a permis d'ouvrir portes et fenêtres, de créer une bouffée d'espoir, un commencement d'autonomie de pensée personnelle et d'entraide collective. Allons plus loin !

    En ce sens, la remarque de Sylvie sur la baisse de fréquentation féminine de Clairac m'incite à proposer plus d'ouverture encore, une réflexion commune sur la tolérance et une autre plus profonde sur les origines et les moyens de notre asservissement volontaire. Ne laissons pas ce mouvement s'enfermer dans des actions et discours guerrier, uniquement tourné vers l'affrontement, même si celui ci reste nécessaire à maintenir une pression constante. Élargissons nos modes d'actions, organisons nous, ré-apprenons à débattre et à élaborer des consensus issus de la diversité, ...

    Dans cet esprit, la proposition de se réunir sous forme d'AG, dont le but soit plus explicitement tourné vers l'organisation et l'autogestion à un niveau local et dont les modalités soient clairement ouvertes à une pluralité de points de vue, me semble tout à fait nécessaire, enthousiasmante et à même d'éviter une évolution mortifère du mouvement.

    La prise en charge de débats, organisés localement, ouverts à tou.te.s et inscrits dans le cadre, factuellement très libre et large, du "grand débat national, me semble également participer du réapprentissage de cette autogestion, permettre une reconnexion avec la part attentiste de la population, mais aussi être une façon de prendre les élites technocratiques à leur propre jeux et de les obliger, au risque, sinon, de voir le mouvement s'élargir et se radicaliser encore plus, à engager de vrai changements structurels.

    Profitons en pour construire les propositions concrètes et cohérentes de ce changement afin que, même si, comme prévu, elle ne sont pas réellement prises en compte, il ne puisse pas nous être opposé notre mauvaise volonté et qu'elle nous servent de base à un nouveaux modèle de société.

    Le maire de Besseges est venu à Clairac ? C'est bon signe, cela veut dire qu'il commence à sentir le vent du boulet ! La charte même du débat proposé indique bien qu'aucun sujet "n'est tabou", que tous peuvent être évoques, et ils sont nombreux ... Il n'a aucun droit de réclamer une limitation des sujets et, s'il refusait une salle pour cette raison, perdrait, si cela est encore possible, en crédibilité tout en ne nous empêchant pas trouver un autre lieu.

    Retrouvons nous donc à une date et heure précise, pourquoi pas hebdomadairement régulière, pour une AG à Clairac. Le 22 à 15 h me convient aussi bien qu'une autre. Une permanence est organisée, chaque mardi, sur le marché de St Ambroix, et celle du jeudi matin sur celui de Besseges semble se pérenniser. N'hésitez pas à y faire un tour !

    A bientôt

  • Café Clairac

    22 déc '18 14:00 - 18:00
    Arret de bus de Clairac